0
Types d’oiseaux recensés
0
La grandeur du parc régional Kiamika en km²
0
Kms de randonnée pédestre à visiter
0
Zones à visiter en canot camping

C’est en 1870 que la région tire son nom de la rivière Kiamika.  Le mot algonquin kickiamika  signifie «rives abruptes» et «rochers escarpés», ou bien kiam: profond et ka: tranquille.

Le réservoir Kiamika a une étendue de 52 km carrés et a d’abord été créé pour la gestion des crues de deux rivières s’y reliant, soit la rivière Lièvre et des Outaouais. Pour ce faire, un barrage a été construit en 1952 afin d’alimenter les environs en électricité en plus de faciliter le travail des draveurs de l’époque.

Le secteur du réservoir est devenu une région protégée en juin 2013. Depuis, le Parc et ses alliés travaillent ensemble pour s’assurer que cette zone préservée soit respectée par tous. L’organisme a été mis sur place pour assurer le maintien de l’équilibre de la biodiversité de l’endroit. Encore plusieurs lieux du Parc Régional Kiamika ont à peine rencontré l’humain : c’est une des raisons qui le rendent si unique. La nature règne en maître,  et ensemble, on tient à ce qu’il en reste ainsi.

Le parc régional est situé à un peu moins d’une heure au nord de Tremblant, ce qui le rend accessible pour un weekend ou même une semaine de congé lorsque l’envie de jouer dehors ou vous ressourcer en plein air vous prend.

Pour plus d’informations sur le parc régional, n’hésitez pas à visiter le site web de celui-ci : http://www.reservoirkiamika.org/